Paroi Moulée Béton


QU’EST CE QU’UNE PAROI MOULÉE BÉTON

Définitions : 

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut aussi être utilisée.

Schéma d’exécution d’une paroi moulée

Le premier ouvrage exécuté est la murette-guide : elle est constituée de deux murets en béton armé de 30 cm de large environ et permet :
– de matérialiser l’ouvrage à exécuter et d’en définir
avec précision le tracé,
– de guider l’outil de forage,
– d’assurer une réserve de boue de forage,
– de caler les cages d’armatures.
Afin d’assurer la stabilité de la tranchée durant les travaux, la perforation se fait par panneaux de longueur limitée, de l’ordre de 7 m, variable selon le type de sols et le voisinage.En présence de mitoyens, la distance minimale entre le nu du mitoyen, y compris ses fondations, et le nu extérieur de la paroi à réaliser est égale à l’épaisseur de la murette-guide. Une fois l’excavation d’un panneau achevée, la cage d’armatures est mise en place dans la tranchée remplie de boue préalablement traitée afin de limiter les particules de terrain en suspension.

Le bétonnage est ensuite effectué à l’aide d’un tube plongeur. La jonction entre panneaux adjacents peut se faire :
– par utilisation d’un coffrage métallique provisoire CWS permettant la mise en place d’un joint d’étanchéité entre les panneaux, et le guidage de l’outil d’excavation.
– en remordant le panneau exécuté en première phase dans le cas de perforation à l’HYDROFRAISE.

Les épaisseurs classiques de paroi moulée sont de :
0,50 m ; 0,60 m ; 0,80 m ; 1,00 m ; 1,20 m ; 1,50 m.

 

Schéma coffrage CWS

Outillages d’excavation : 

Les grandes familles d’outillage sont :

Les bennes à câbles et bennes hydrauliques 

Premier outillage utilisé, les bennes à câbles sont actionnées par des câbles. En cas de rencontre de terrains résistants, il est nécessaire de trépaner ces terrains au préalable. Les bennes hydrauliques bénéficient de la puissance et de la souplesse de l’énergie hydraulique. De plus, ce type d’outillage est asservi et instrumenté, ce qui permet un contrôle en continu de la verticalité et sa correction le cas échéant.

Bétonnage d’une Paroi Moulée

Installation pour désablage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’HYDROFRAISE
L’HYDROFRAISE est constituée de 2 tambours cylindriques à axe horizontal munis de dents ou de pics tournant en sens opposé. Le terrain est broyé et évacué en suspension dans la boue de forage selon le procédé de la circulation inverse avec aspiration immédiatement au-dessus des outils d’attaque. Cet outillage permet d’excaver des terrains très résistants (jusqu’à une résistance à la compression de 80 MPa) sans aucun recours au trépannage.

Contrôles et suivi de l’exécution :

Exécution de la paroi moulée
Chaque étape de la réalisation d’une paroi moulée est délicate et conditionne la qualité de l’ouvrage fini. Excavation : les outillages (bennes et HYDROFRAISE) permettent de mesurer en temps réel les déviations de l’outil, et, le cas échéant, de les corriger (voir à ce sujet le chapitre Fondations Profondes, 2.2). Le logiciel JOE2000 permet de traiter les données informatiques
générées par les systèmes d’acquisition embarqués sur les outillages. A l’issue de l’excavation, il est possible de contrôler la géométrie de la tranchée par mesure ultrasonique. Bétonnage : durant l’excavation et avant le bétonnage, on procède au contrôle des propriétés physico-chimiques de la boue. Durant le bétonnage, une courbe de bétonnage est établie afin de détecter d’éventuels sous-volumes, et il est procédé à des prélèvements d’éprouvettes de béton pour écrasement. La qualité du béton peut être contrôlée in situ par auscultation sonique.

 

Zürich – SRF – Mise en place des cages d’armatures –

Exécution des terrassements à l’abri de la paroi moulée.

Lorsqu’une instrumentation est nécessaire, on peut
disposer :

– des inclinomètres dans la paroi,
– des extensomètres et tassomètres dans le massif de sol soutenu,
– des cibles pour mesures topographiques sur l’écran et sur les immeubles environnants.

Un programme de suivi doit alors être établi pour chaque phase de travaux. Ce dispositif peut être utilisé dans le cadre de la méthode observationnelle.

Domaine d’application – Avantages :

La paroi moulée est parfaitement adaptée à la présence d’eau dans le sol. Contrairement aux parois berlinoises, la totalité de l’écran est exécutée avant l’excavation, ce qui simplifie beaucoup le terrassement. L’écran constitué en béton armé peut avoir un usage provisoire ou permanent ; dans ce dernier cas, il est intégré à l’ouvrage définitif. Du fait de sa forte inertie, une paroi moulée est beaucoup moins déformable qu’une paroi berlinoise ou qu’un rideau de palplanches, ce qui est primordial lors de l’exécution d’un écran en site urbain.

Une paroi moulée, outre son rôle de soutènement, peut assurer des fonctions :
– de fondation,
– d’étanchéité.