Paroi Préfabriquée


QU’EST CE QU’UNE PAROI PRÉFABRIQUÉE ?

Généralité

Au lieu de couler en place du béton dans une tranchée, on pose dans cette tranchée des éléments qui ont été préfabriqués sur site ou en atelier. Ces éléments sont en béton armé. Le fluide de perforation est alors un coulis de bentonite ciment, qui assure le scellement de l’élément préfabriqué au terrain. Ce procédé permet de dissocier les fonctionnements soutènement (élément en béton armé préfabriqué) et étanchéité (fiche en coulis de bentonite ciment). Il est possible d’insérer entre les éléments un joint d’étanchéité injectable. L’utilisation de la paroi préfabriquée n’est limitée que par la capacité des engins de levage utilisables.

La présaignée

Prétranchée, murette-guide ou présaignée, elle est haute de 1.0 à 1,50 m. Elle est généralement en béton armé. Elle remplit plusieurs fonctions :

  • matérialise l’implantation, permet repérages et nivellements
  • sert d’appui pour les suspentes des éléments préfabriqués
  • assure la stabilité des terres en surface

La perforation

Selon les terrains et les spécifications, divers outillages de paroi classique sont employés : benne à câble, benne sur Kelly. Les largeurs usuelles varient de 0.50 à 1 m, soit 20 cm de plus que celles des éléments préfabriqués. La perforation est généralement faite en continu.

La forme des éléments

L’économie d’un projet justifie la simplicité des formes, les séries de panneaux identiques. Il est toutefois possible de réaliser des formes complexes – goussets, niche -, ou des panneaux mixte béton-métal et de prévoir des attentes en lit horizontal ou des platines pour des scellements.

Le coulis de perforation

La boue de forage est le plus souvent un coulis à base de ciment et bentonite, dont la prise est retardée et réglée par divers adjuvants. Fluide en phase de perforation et pose des éléments, le coulis fait prise, durcit et scelle les éléments au terrain encaissant. Un réglage des dosages permet l’obtention des caractéristiques finales adaptées au projet (résistance, module, étanchéité). Quelquefois, on fore sous boue bentonitique simple et on fait une opération de substitution avec du coulis juste avant la pose des éléments.

La préfabrication

Les éléments – ou panneaux – sont en béton vibré armé ou précontraint.

La préfabrication revêt le plus souvent possible un caractère industriel. Il s’agit d’une préfabrication « lourde », le poids des éléments pouvant atteindre 40 tonnes.

Selon les possibilités, on fera la préfabrication sur place (avec séchage accéléré pour produire des panneaux chaque jour), ou on fera appel à une installation extérieure industrielle qui alimentera le chantier de pose en fonction de l’avancement.

La pose de éléments

Les éléments sont manipulés à la grue. Des suspentes multiples assurent la sécurité des opérations de descente et de réglage en position. Une cire appliquée sur le panneau, côté fouille, évite l’adhérence du coulis au béton lors du terrassement ultérieur.

Le chantier de pose suit la perforation au plus près. Les suspentes restent en place jusqu’à ce que le coulis ait durci et scellé les panneaux au terrain.

Les joints

Le joint le plus souvent employé est du type « water-stop » gonflable.

Chaque élément est moulé avec une réservation en continue en forme de « trou de serrure » ménagée sur les deux extrémités latérales. Cette réservation permet le passage d’une pièce métallique inférieure pour le guidage, suivie du water-stop.

Les 2 boudins du water-stop sont creux. Ils peuvent être gonflés après coup avec un coulis de ciment, de sorte qu’il y ait un contact étroit entre le béton et le joint.

L’étanchéité

L’étanchéité résulte de plusieurs facteurs :

la couche continue de coulis subsistant côté terre assure une protection ; dans les terrains perméables (sables et graviers) le coulis pénètre dans le sol sur une épaisseur notable et renforce ainsi la protection

le béton des panneaux est vibré, un produit hydrofuge peut être incorporé

le joint type water-stop gonflable assure une bonne continuité de l’étanchéité entre éléments

des techniques particulières permettent de satisfaire des exigences plus sévères (revêtement incorporé face interne lors de la préfabrication, bande rapportée au droit du joint, etc…)

L’arase basse

Des astuces de suspentes dévissables et de guidage par profilé amovible permettent de pratiquer l’arase basse de la paroi – plusieurs mètres en dessous de la plate-forme de travail si nécessaire.